Importantes coupes de Châtaigniers en Forêt de Sainte Apolline

Les châtaigniers meurent dans les forêts d'Île-de-France, à cause de la maladie de l'encre, dont l'agent pathogène est le phytophthora cinnamomi. Il n’existe aucun traitement pour éradiquer la maladie, et malheureusement pour nos forêts, le châtaignier est la deuxième essence la plus présente en Île-de-France, derrière le chêne.





Toutes les photos ci-contre et ci-dessous ont été prises ces derniers jours en Forêt des Sainte Apolline.





L'Office national des forêts (ONF) fait donc face à une crise sanitaire inédite et de grande envergure. Le phytophthora cinnamomi est un micro-organisme mi-champignon, mi-algue qui se développe dans les sols et infecte les racines, et particulièrement celles des châtaigniers.

« À cause du climat, personne ne sait comment ça va évoluer », explique François-Xavier Saintonge, responsable au ministère de l'Agriculture.



« En Île-de-France, depuis 2016, nous avons eu une série d'hivers doux, de fortes pluies printanières puis de sécheresse ; une sorte de tragédie en trois actes, […] L'alternance de périodes humides et de sécheresse favorise le développement du phytophthora cinnamomi » précise Claire Nowak, responsable du service forêt de l'agence territoriale de l'ONF Ile-de-France Ouest.




L'Office national des forêts qui pratiquait ces dernières années plutôt des coupes « en futaie irrégulière », va devoir recourir à davantage de coupes rases et abattre la totalité des arbres des parcelles concernées.





Pour remplacer les châtaigniers, des espèces plus résistantes comme chênes, merisiers, charmes, cèdre atlas et pins seront replantées et systématiquement mélangés, pour ne pas exposer tout un massif à la même maladie.





Il s’agit de mettre en place un écosystème résilient, qui saura davantage s’adapter à l’évolution du climat des prochaines années.

« L’état aidera à cette replantation. Environ 280 000 arbres devraient être plantés entre 2021 et 2022 dans les forêts d'Île-de-France et pareil sur l'année suivante. Une goutte d'eau à l'échelle des forêts d'Île-de-France.

À noter qu'un hectare replanté coûte environ 14 000 € » - « Toutes les Nouvelles » du 28/04/2021.

La forêt francilienne c’est 250 000 hectares. « Le tiers des châtaigniers des massifs franciliens est touché par cette maladie incurable. Pour freiner la progression de l’épidémie, il faudra en abattre 250 » - « Le Parisien » du 20/02/2021.


Sources :

« Toutes les Nouvelles » N° 3827 du 28/04/2021 : Pourquoi l'ONF coupe-t-elle des arbres en forêt ?

« Le Parisien » du 20/02/2021 : L’encre du châtaignier dévore les forêts franciliennes.


Posts récents

Voir tout