top of page

L'année 2023 a été la plus chaude jamais enregistrée à l'échelle mondiale.

Et depuis juin 2023, onze mois de records successifs !

Différences mensuelles au niveau mondial de la température de l'air en surface par rapport à une période de référence allant de 1850 à 1900 (trait pointillé du bas) - Source : Copernicus

L'article du site "Copernicus"


L’ACSERB a publié sur sa chaine YouTube une vidéo évoquant les records successifs de chaleur depuis juin 2023 : chacun des 11 mois qui viennent de s’écouler a battu son propre record de chaleur, avec des températures moyennes dépassant les normes de l'ère préindustrielle.

* Extraordinaire : formé d’après la locution latine extra ordinem, « qui sort de l’ordre».

Un peu malicieusement, un chat est mis en vedette… Oui, les vidéos de chat, cela génère des vues ! Le chat de cette vidéo, c’est un peu le batracien de la fable qui veut qu’une grenouille placée dans un récipient contenant de l'eau chauffée progressivement s'engourdit, et s'habituant à la température, finisse par mourir d’hyperthermie. Mais le chat de cette histoire, comme la grenouille de la fable, ne sont pas armés pour réagir. Nous, si ! L’humain est doué de conscience, de pouvoir de révolte, de possibilité de réaction : nous nous devons de réagir.

Si « mon chatounet », a accepté à « l’insu de son plein gré » d’être instrumentalisé, c'est à l'évidence pour permettre de faire passer un message de façon un peu moins dramatique, que la situation ne l’est, car… :

Ces records mensuels s’inscrivent dans des records annuels répétitifs

Cet article de GEO ayant été publié en janvier 2023, il ne prend donc pas en compte l'année 2023... qui bat tous les records. Il faut donc lire "Les neufs dernières années ont été..."

Mais il n’y a pas que des records de chaleur…

Risques d'inondations accrus

L'air chaud retient plus d'humidité, ce qui se traduit par des précipitations plus intenses et plus fréquentes. En outre, le changement climatique a sans doute modifié les régimes pluviométriques saisonniers, entraînant des sécheresses dans certaines régions et des pluies torrentielles dans d'autres, et comme les sols déjà saturés par les pluies ont moins de capacité à absorber les eaux de ruissellement lors de fortes précipitations, le risque d'inondations est augmenté.

Lire l'article de France bleu / FR3

Inondations ici, sécheresse et méga feux ailleurs....

L'année 2023 a été dévastatrice en matière de feux de forêts à travers le monde :

  • Des superficies records ont été brûlées, avec près de 400 millions d'hectares détruits, soit plus que la superficie de la France.

  • 6,5 milliards de tonnes de Co2 rejetées dans l'atmosphère.


Fontes des glaces accélérées


Du fait du réchauffement climatique et d'après les observations satellites, la quantité de glace et de neige qui fond chaque année est d'environ 282 milliards de tonnes.

Selon l'Organisation météorologique mondiale (OMM), la surface des glaciers et des calottes glaciaires a diminué de 2200 milliards de tonnes entre 2000 et 2019. Cela représente une perte de 6% de la glace totale de la planète.


Un niveau des océans au plus haut

L'article de "La cité de l'espace"

Des océans de plus en plus chaud

L'article du journal "Les Echos"


Et des conséquences en cascade sur la biodiversité

L'augmentation de la chaleur des océans a un impact dramatique sur la biodiversité marine avec des conséquences en cascade :

  • Blanchissement et mort des coraux qui sont pourtant essentiels à la vie marine. De nombreuses espèces marines sont obligées de migrer vers des eaux plus froides pour survivre, bouleversant les équilibres des écosystèmes et menaçant les chaînes alimentaires.

  • L'absorption accrue de CO2 par les océans les rend plus acides, ce qui fragilise les organismes marins dont les coquilles et squelettes sont constitués de carbonate de calcium.

  • La chaleur favorise la prolifération d'algues nuisibles, qui peuvent perturber les écosystèmes et même être toxiques pour l'Homme et les animaux.


Sources :


Bulletin d’adhésion à l’ACSERB

Grace à HelloAsso vous avez la possibilité d’un paiement en ligne sécurisé. HelloAsso est une association « Sociale et solidaire » qui propose ses services gratuitement aux associations adhérentes. L’ACSERB étant adhérente d’HelloAsso, vous pouvez régler en ligne le montant de l’adhésion à notre association. En contrepartie, HelloAsso propose de faire un don à leur propre association en sus de l’adhésion à l’ACSERB. Le montant du don est modulable et peut même être fixé à 0€ en cliquant simplement sur le bouton « Modifier » du formulaire.



Vous avez bien sûr la possibilité d'utiliser le bulletin d'adhésion classique en téléchargeant le formulaire papier (cliquer l'image ci-dessous) :



Nous contacter: acserb78@gmail.com

Commentaires


bottom of page