Le château de Pontchartrain au journal de 20H sur France 2

Convoquer l’histoire pour mieux l’effacer.

À l’occasion des journées du patrimoine, le château de Pontchartrain est une nouvelle fois à l'honneur. Il est l’exemple parfait des interrogations quant à un procédé de plus en plus contesté en matière de « Monuments Historiques » : la vente à la découpe et la très avantageuse défiscalisation qui l’accompagne.

La journaliste ayant effectué le reportage débute ainsi son sujet : « Façades élégantes, jardins dessinées par Le Nôtre, vu du ciel, il a toujours fière allure le château de Jouars-Pontchartrain. Ce joyau du patrimoine d’île de France, abrita les grands serviteurs de Louis XIV… »


Nous vous invitons à visionner son reportage. Dans ce reportage Julien Lacaze, Président de Sites & Monuments – SPPEF, membre de la commission nationale du patrimoine et de l'architecture (CNPA), membre de la commission supérieure des sites, perspectives et paysages (CSSPP) et membre du conseil d'orientation de la fondation du patrimoine, s’exprime. Il dénonce pour ce château de Pontchartrain qu’il connait bien, ce procédé de vente à la découpe qui convoque l’histoire pour mieux l’effacer.


La loi Monuments Historiques, c’est… :

C’est le dispositif idéal pour réduire drastiquement la fiscalité des hauts revenus et profiter de fortes réductions d’impôts. Les travaux sont en effet déductibles à 100% des revenus fonciers, tout comme les intérêts d'emprunts, eux aussi déductible à 100%. Le déficit généré est déductible du revenu global, sans aucun plafonnement. Exemple, un bien est acheté 200 000€ et 150 000€ de travaux doivent être réalisés : le nouvel acquéreur pourra déduire ces 150.000€ de son revenu déclaré! Les résultats sur la fiscalité sont spectaculaires. De plus, et vraie cerise sur le gâteau, la donation ou la transmission de ce patrimoine est exonérée de droits de succession. https://www.defiscalisation-monuments-historiques.info/#:~:text=Les%20charges%20de%20restauration%20et,revenu%20global%2C%20sans%20aucun%20plafonnement.

Petit bémol qui douche notre enthousiasme : c’est l’État qui devra financer. Mais l’État… c’est NOUS !


D'une défiscalisation à l'autre

Dans le reportage, il est fait état du délabrement de l’aile nord du château. On s’en voudrait de ne pas rappeler que ce sont aussi pour des raisons fiscales que les anciens propriétaires ont arraché les planchés : cela réduisait d’autant les taxes sur les surfaces habitables. Et si l’on ne peut que s’attrister du délabrement de cette aile, il convient de rappeler que la structure du château n’est pas menacée, le château n’étant d’ailleurs pas classé monument en péril.


À l’occasion du dernier "Salon du Patrimoine culturel" qui s'est tenu du 28 au 31 octobre 2021 au Carrousel du Louvre, l’ACSERB avait été généreusement invitée à partager le stand de « Sites et Monuments ».



Nous avions saisi cette opportunité pour réaliser une vidéo retraçant la prestigieuse histoire de ce château et ses liens avec Versailles ; elle avait servi de support aux nombreuses rencontres qu’un tel salon rend possibles, et avait permis de mettre en valeur notre projet alternatif. Nous ne pouvons que vous conseiller de la (re)visionner.


Un projet alternatif, loin d'être une lubie

Dans un article publié sur le site le 1 novembre2021, un extrait était consacré au « Rappel du projet alternatif et promesses d’avenir pour Pontchartrain ». Nous vous le reproposons à la lecture :

" Nous invitons Histoire et Patrimoine à réfléchir à un autre projet culturel et touristique. Projet qui serait de grande envergure, s’intéressant à l’aménagement complet du domaine situé sur notre commune, révisant la nature de l’occupation du château et de ses communs et revenant au parc originel. Un projet quadripartite (Collectivités/Histoire et Patrimoine/SCI Phélypeaux/ Associations), pourrait rendre ce site attractif, et témoigner de l’évolution du paysage et de l’histoire. Le petit parc serait à ouvrir au public à l’aide de chemins doux capables de relier les hameaux et la plaine au centre de la commune, avec une partie dense de Diodurum dans son sous-sol, avec les pièces d’eau et son circuit hydraulique.

Le concept serait d’ouvrir un carnet de voyage à travers le temps qui donnerait à :

- lire un Ciarp (déjà acté) en lien avec B. Triboulot – Archéologue, chercheur associé CNRS, - DRAC,

- écrire un nouveau chapitre en créant l’espace de formation pratique et théorique à l’archéologie de l’Ecole Universitaire de Recherche en lien avec Olivier Blin – Archéologue de Diodurum,

- illustrer via des chemins le petit parc d’André Le Nôtre, en lien avec l’Ecole du Paysage de Versailles,

- ouvrir à l’Europe, en lien avec le Conservateur de la Maison Jean Monnet,

- ouvrir éventuellement au Nouveau Monde - jumelage Pontchartrain / Hammond (Louisiane USA).

Initier un projet de territoire partagé, c’est donner une vie, une fréquentation, une économie en fusion avec le village. L’expertise en matière de restauration historique de Cogedim Altarea devrait être en mesure d’apporter à Jouars Pontchartrain la revitalisation économique, culturelle et touristique tant attendue… "


En conclusion, ce projet serait gagnant pour tous :

- Histoire et Patrimoine réussirait un aménagement d’envergure.

- La municipalité aurait enfin un levier économique pour redynamiser la commune.

- Les Chartripontains et les associations conserveraient leur patrimoine.


D'autres ont cru en leur potentiel, pourquoi pas nous?

Deux exemples :

Le château de Breteuil est ouvert au public. Le site Sortir à Paris en parle en ces termes : « Le Château de Breteuil, à Choisel dans la vallée de Chevreuse est un château incontournable des Yvelines. Ce château, joyau du 18e siècle, nous dévoile de sublimes jardins à découvrir : jardin remarquable, arbres centenaires et labyrinthe vous attendent. Il vous propose également aux petits et grands de plonger aux coeur des contes de Perrault ».

Et encore plus près, le château de Plaisir. Voilà ce que nous apprend la Gazette du Montfortois : Le château de Plaisir est un lieu ouvert au public qui accueille la médiathèque, le conservatoire, le théâtre Robert Manuel, ainsi que plusieurs salles d’exposition et de réception. Il va bénéficier de travaux qui devraient débuter au premier trimestre 2023 et devraient se terminer au premier semestre 2025. Ils concerneront le château et son colombier. « De nombreuses études ont été menées pour établir un diagnostic complet de ces édifices classés Monuments historiques », précise la Ville dans le dernier Essentiel de juillet-août 2022.

Alors oui : pourquoi pas nous?


Une pétition, bien que déjà ancienne puisqu' adressée à Frank Riester qui était le ministre de la culture en 2020, est toujours en ligne. :https://www.change.org/chateaudepontchartrain.


La crédibilité d’une association comme l’ACSERB c’est son travail. Mais la force de toute association, c’est le soutien et le nombre de ses adhérents. Rejoignez nous !


Bulletin d’adhésion à l’ACSERB

Grace à HelloAsso vous avez la possibilité d’un paiement en ligne sécurisé. HelloAsso est une association « Sociale et solidaire » qui propose ses services gratuitement aux associations adhérentes. L’ACSERB étant adhérente d’HelloAsso, vous pouvez régler en ligne le montant de l’adhésion à notre association. En contrepartie HelloAsso propose de faire un don à leur propre association en sus de l’adhésion à l’ACSERB. Le montant du don est modulable et peut même être fixé à 0€ en cliquant simplement sur le bouton « Modifier » du formulaire.

Vous avez bien sûr la possibilité d'utiliser le bulletin d'adhésion classique en téléchargeant le formulaire papier (cliquer l'image ci-dessous) :


Facebook ACSERB: https://www.facebook.com/AssociationACSERB

Youtube ACSERB : https://www.youtube.com/channel/UCSZRKcfXjT_LTXkU-4WnvTQ

Nous contacter : acserb78@gmail.com

281 vues

Posts récents

Voir tout
  • Facebook Social Icône