Déclaration de l'ACSERB

Hier soir, lors du Conseil Municipal de Jouars-Pontchartrain, notre Présidente, Mme Isabelle Venault, lisait au nom de l'ACSERB devant les élus la déclaration suivante : Contribution ACSERB du 19 09 2019 : L’ACSERB et ses adhérents souhaitent partager avec vous leurs réflexions, demandes et propositions pour l’avenir rural et le développement de notre commune. Quel Jouars-Pontchartrain voulons-nous ? Nous avons cette conviction en écoutant, en rencontrant les adhérents de nos associations respectives qu’à la fois autour de ce PLU fin 2019 et de l’élection municipale de Mars 2020, c’est le devenir de notre commune qui est en jeu. Jouars-Pontchartrain, première commune de la ruralité, élément du poumon vert de l’ouest du département, avant-garde des plaines de Jouars et de Neauphle, Cœur d'Yvelines ? Nous vivons dans la communauté de communes « Cœur d'Yvelines » et nous avons fait le choix d’appartenir au Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse. Ou bien Jouars Pontchartrain, énième commune de la ville nouvelle de Saint Quentin en Yvelines ? Questions : Pourquoi de jeunes couples ont-ils choisi de quitter la Ville nouvelle ou d'autres communes où les commodités quotidiennes sont meilleures (plus de commerces, plus de transport en commun, plus d’infrastructures, un meilleur accès aux soins, etc.) ? Pourquoi les anciens Chartripontains sont-ils si attachés à l’identité Chartripontaine ? Oui, nous vivons dans un cadre agréable, mais fort de cette assise, nous sommes prêts à accueillir de nouveaux habitants, de nouvelles familles, comme une opportunité de développement. Mais nous voulons maîtriser notre destin, ne pas le confier à une planification impersonnelle qui ne considère et réduit notre ville qu'à un simple point sur une carte ou bien à une question économique. Dans cette perspective, nous sommes contre une croissance débridée de la commune, incompatible avec trop peu d’emplois sur place, avec des infrastructures routières inadaptées, des équipements communaux et des transports en commun déjà insuffisants ou saturés, sans parler des questions sanitaires, ou éducatives. Ce que nous questionnons : - Actuellement le nombre, exponentiel, de logements envisagés par notre municipalité, ne paraît pas pertinent dans un temps si court (5/6 ans). Le cadre de vie va en pâtir, la circulation routière affectera la qualité de l'air, et on constatera une accélération de l'augmentation des allergies et des asthmes pour les enfants. Les nuisances sonores vont augmenter si des mesures adaptées ne sont pas prises. A chaque fois qu’on l’évoque auprès des Chartripontains, sauf exceptions, les mêmes réactions : inquiétude et incompréhension. Nous avons à Jouars-Pontchartrain cette particularité de marier ruralité et modernité, à condition d'en préserver le cadre de vie et la biodiversité. - Nous ne voulons pas de modifications de zonage (ex : déclassement de terrain de UH en UG) qui amplifieraient l'impact foncier au sol en diminuant la part de pleine terre en bordure de zones naturelles d’intérêt écologique faunistique et floristique. - Des logements sociaux sont bien sûr à construire, pour nos jeunes qui n'ont pas forcément les moyens de rester sur notre commune, et pour les personnes dites « économiquement faibles » ou des couples séparés. Ces logements doivent être, de notre point de vue, de petites unités réparties dans le tissu local afin de favoriser l'intégration de leurs habitants et de créer la mixité sociale. - Quand du bâti ancien se libère, procéder à de la rénovation pour en faire quelques logements sociaux. - Les espaces agricoles et forestiers sont protégés dans le cadre des lois sur l'urbanisation. Mais les terres agricoles à haut rendement sont pauvres en biodiversité. - Il apparaît important de préserver, intra-muros, dans les communes rurales des espaces verts suffisants, des arbres dit « remarquables » ou en passe de le devenir, d'être attentifs aux espèces animales. Il paraît même nécessaire de créer de nouveaux espaces verts, qui, sur Jouars-Pontchartrain, au regard de toutes les divisions de terrains, tendent à diminuer, alors que la population augmente et ne cessera d'augmenter (que cette augmentation soit raisonnée ou non). - Des espaces verts de communication (circulation et rencontres), des parcs de jeux pour les jeunes enfants, une maison des associations avec des salles en accès pour des fêtes de famille, un jardin partagé, un jardin dédié à l'éducation et à la sensibilisation et la protection de la nature sont des facilitateurs de rencontres entre les résidents actuels et les arrivants. La mixité sociale ne se décrète pas, elle s'initie, elle est le fait d'un quotidien partagé avec plus ou moins de bonheur. Puisque c'est le devenir de notre commune qui est en jeu, nous invitons nos élus actuels et futurs à en prendre la mesure, à assumer une certaine ambition quant au développement et non pas en le confiant à des grands groupes de promoteurs. Nous voulons être impliqués comme des partenaires et non pas comme des usagers. C’est pourquoi nous souhaitons une concertation régulière avec vous afin d’apporter notre contribution à l’avenir de notre commune. Nous souhaitons également rencontrer les futurs candidats à l’élection municipale pour évaluer leurs projets et informer les Chartripontains. Nous désirons partager et construire une vision globale d'avenir pour notre commune. Le 19/09/2019 à Jouars-Pontchartrain, au cœur des Yvelines, membre du PNR.

Association ACSERB

Chez Isabelle Venault

216 chemin de la Vallée Crespin

78760 Pontchartrain

Portable : 06 77 04 56 97

© 2019 ACSERB - par Le Studio Serendip