Quelle ruralité pour Jouars Pontchartrain ?

José Polard, Pdt de l'Association pour Chennevières, vous propose sa réflexion sur l'avenir de Pontchartrain. L'ACSERB partage son analyse et vous propose de lire attentivement sa contribution.

Nous conduisons avec ADEE et AC un travail dont nous souhaitons qu'il nous permette d'élaborer une charte d'engagements que nous soumettrons aux différentes listes qui se présenteront aux  prochaines  élections municipales.

En effet, nous  souhaitons  "alimenter"  les projets concernant le futur de Pontchartrain à travers une vision globale prenant en compte l'environnement dans l'ensemble de ses paramètres écologiques et sociaux.

Nous le remercions chaleureusement pour ce travail de recherche  et d'analyse.

Bonne lecture à vous.

Isabelle Venault 

Présidente de l'ACSERB



***

Ce texte a été publié par l'AC sur FB le 27.10.2019 et adressé à tous les élus.


Quelle ruralité pour Jouars Pontchartrain ?

Pour la majeure partie des chartripontains, il n’y a pas de doute quant à la dimension rurale de notre commune et tous y sont attachés. Notre Foyer est Rural ; dans le cadre des Assises de la Ruralité s’est tenue en 2015 une réunion débat à Jouars-Ponchartrain, où la public est venu nombreux…

Cette ruralité tient à l’histoire du village bien sûr mais aussi au présent : puisque des agriculteurs exploitent une bonne partie du territoire. Sur le territoire, on compte des zones naturelles (des bois et prairies) mais aussi 6 hameaux, caractéristiques d’un mode d’habitat ancien que l’on retrouve aussi dans nombres de communes du PNR (Parc naturel régional de Chevreuse).

Cette ruralité s’enracine dans la Plaine de Neauphle avec une urbanisation récente diffuse, discrète mais dont l’insertion paysagère reste relative.

Or à proximité de Jouars Pontchartrain, s’étend de plus en plus la ville nouvelle de Saint Quentin, en tout 12 communes, qui en 40 ans a multiplié par 11 sa population (en 2015, 228000 habitants).

3 communes de la ville nouvelle nous jouxtent, Plaisir, Elancourt et surtout Maurepas.

 

Maurepas, un contre-exemple de développement pour Jouars Pontchartrain ?

Jusqu'à la fin des années 1960 Maurepas est un petit village vivant essentiellement de l'agriculture. Puis les champs cèdent la place à une urbanisation rapide, menée par le promoteur immobilier et urbaniste Jacques Riboud. Il faut rappeler le contexte : les 30 glorieuses, une conception architecturale en pointe en faveur des grands ensembles et la nécessité de construire beaucoup pour créer cette ville nouvelle.

Entre 1968 et 1975 la commune de Maurepas passe de 1791 à 13577 habitants. Changement d’identité. Fin de la ruralité.

 

Alors, Jouars Pontchartrain quelle ruralité ?

Tout récemment en 2019, avec l’aide de l’INSEE, des régions de France s’attachent à définir différents types de ruralité. Par exemple la région Auvergne Rhône Alpes : (https://www.insee.fr/fr/statistiques/3715314)

Au sens commun, le rural représente un espace où la nature et l’activité agricole sont très présentes, où les habitants sont moins nombreux et plus éloignés des services. Le croisement de différentes approches, à travers la densité de population et les aires d’influence des villes, permet d’objectiver la notion d’espace rural et d’en définir certains contours :

-1/Le rural « éloigné » cumule tous les attributs de la ruralité

-2/ Le rural « très peu dense » conserve les caractéristiques du rural mais avec moins d’intensité

-3/ Dans le rural « bourg », une population un peu plus dense et des communes plus grandes

-4/ Dans le rural « bourg », une population un peu plus dense et des communes plus grandes

-5/ Le rural « périphérique » se situe généralement dans le pourtour des agglomérations ; c’est le cas de Jouars Pontchartrain.


Le rural « couronne éloignée » et le rural « périphérique » font la transition entre l’urbain et le rural plus isolé. Malgré sa proximité avec l’urbain, le rural périphérique s’en distingue très nettement (l’exemple de Maurepas montre comment une commune bascule vite vers l’urbain et sans retour possible). Il est en effet 6 fois moins dense, avec davantage de ménages propriétaires et un habitat constitué de 87 % de maisons, contre seulement 40 % dans l’urbain. C’est toutefois le type de rural le plus proche de l’urbain quant à sa structure sociale. En effet, les cadres y sont plus présents que dans le reste du rural.

Le 9/10/2019 lors d’un rapport (http://www.senat.fr/rap/r19-043/r19-043_mono.html), le Sénat cette fois ci souligne également la nécessaire prise en compte récente des critères territoriaux par l'Education nationale et donc précise les différents types de ruralité.

 

Inventer une ruralité dans la modernité pour 2040 ?

C’est pourquoi l’élection municipale de Mars 2020 constitue un rendez-vous qu’il s’agit de ne pas manquer, puisque ce sera la possibilité pour la population de se prononcer vers quel type d’horizon elle souhaite se projeter à Jouars- Pontchartrain.

Le projet de l’équipe municipale actuelle est connu : « Passer la barre des 10000 habitants pour avoir plus de poids ». Dans Toutes les Nouvelles, le 10 mai 2017, Hervé Lemoine affirme sa volonté d’urbaniser via des programmes d’envergure de mixité sociale mêlant logement social et accession à la propriété. « Je ne cherche pas urbaniser pour le plaisir de construire mais pour offrir des possibilités » (…), « alors oui il faut essayer d’arriver à une taille critique, 10000 habitants pour être en mesure de peser dans les débats ».

De quelle nature seront ces opportunités et des débats ? Attention à ce que le raisonnement et le projet politique ne soient pas très proches des maires de Maurepas, il y a quelques dizaines d’années. Car les temps changent, les dangers de la mégapolisation sont connus, le rapport à l’environnement s’impose de plus en plus, l’urgence écologique est dans tous les esprits. Ce n’est pas un raisonnement politique mais un constat pragmatique.

Alors un tel projet municipal ambitieux de constructions tel qu’il nous est présenté n’est-il pas désuet ?

Pour le moment nous n’avons pas encore de précisions nettes des deux autres listes sur leurs programmes. Il nous faudra, Chartripontains, y être attentifs.

A suivre….

Amitiés associatives

José Polard, Pdt d’AC Chennevieres


Association ACSERB

Chez Isabelle Venault

216 chemin de la Vallée Crespin

78760 Pontchartrain

Portable : 06 77 04 56 97

© 2019 ACSERB - par Le Studio Serendip