ALTARÉA, les châteaux de Grignon et de Pontchartrain, la Surintendance des Bâtiments de Versailles

Le Canard enchainé a publié mercredi 15 septembre un article sur la vente par l’État du château de Grignon qui a donné lieu à manifestation le 11/09/21, manifestation à laquelle l’ACSERB était présente. Dans cet article un parallèle avec le château de Pontchartrain y est fait en terme élogieux, il est qualifié de « petite merveille du XVII siècle ».



Dans notre « Chronique Acserboise », nous évoquons les méandres, les zigs et les zags des promoteurs avec, en premier lieu, Azurel qui avait déposé un 1er Permis de construire à 86 logements avec des parkings… en pleine cour d’honneur, puis un PC modificatif, puis une vente à Altaréa, puis un nouveau PC modificatif à 109 logements, pour finalement revenir au PC initial en déplaçant les parkings, mais avec, en contrepartie, une demande d’augmentation des surfaces classées « Monuments Historiques », ce que les pouvoirs publics (DRAC Île de France) ont accordé. Ce classement permettra à Altaréa d’accroitre le financement par le contribuable (défiscalisation) d’une bonne partie de ses travaux. Quant aux Chartripontains ils auront la joie de ne pas voir de luxueuses voitures dans la cour d’honneur du château…


Julien Lacaze, Président de Sites & Monuments, a publié dans le N° 227 de la revue « Sites & Monuments » un bel et instructif article intitulé : « La vente à la découpe défiscalisée des monuments et ses conséquences patrimoniales », avec, pour illustrer ce qu’il considère comme un détournement d’une fiscalité patrimoniale, la « Surintendance des Bâtiments de Versailles et le château de Pontchartrain ». Avec l’autorisation de J. Lacaze, nous vous proposons de vous replonger dans la grande histoire de Versailles et de Pontchartrain : Lire l'article.


L’ACSERB, soutenu par AC, ADEE, APPEJP et JADE continue de chercher des soutiens qui permettraient de sauvegarder la mémoire de ce château et offriraient aux Chartripontains un vrai projet d’intérêt général.


L'ACSERB avait contacté Mme Brigitte Macron... Ci-dessous la réponse du Directeur du "Conseillé spécial auprès du Président de la République et Directeur du Cabinet de Mme Brigitte macron" :


L'Acserb avait aussi écrit à Mr Pierre Moscovici, Premier Président de la cour des comptes, pour l'alerter quant aux conséquences patrimoniales de l’utilisation de la défiscalisation à Pontchartrain. Nous avons d’ailleurs appris par la suite que la cour des comptes avait déjà été saisie à ce sujet. Il nous a répondu :



278 vues

Posts récents

Voir tout
  • Facebook Social Icône